Crisalida

La chrysalide contient le potentiel du futur être en devenir


Le nom de ce projet m’est apparu un après-midi créatif de printemps il y a 2 ans.

Cela faisait plus de 10 ans que je composais ma musique en écrivant mes propres textes mais que je n’en faisais rien.

 

Il y a un temps pour tout.

J’ai pris le temps de profiter de cette chrysalide pour me métamorphoser : me laisser le droit de douter, d’avoir peur, de ne pas oser. Mais aussi d’expérimenter, d’aimer, de porter la vie, de dire adieu et de faire des choix.

Jusqu’au jour où les conditions se sont montrées favorables pour oser créer la première fissure de ce cocon.

 

« Crisàlida » symbolise la zone de confort. Celle que l’on se crée pour se protéger ou pour se rassurer.  Elle qui est si nécessaire à notre métamorphose mais qui nous étouffe peu à peu si on n’en sort jamais.

 

Le temps est venu de quitter ce cocon, de le remercier de m’avoir protégée pendant toutes ces années pour qu’enfin mes ailes se dévoilent.

 

Cette réflexion est devenue une projet car toutes les personnes qui l’ont rejointes sont porteuses d’une belle histoire à raconter.

Les chansons de ce EP sont très intuitives. On y retrouve du groove amené par Fredo Pichard, de la profondeur amenée par un chœur de femmes sur « Respira », de la puissance  et de l’authenticité pure.

 

« Afin de créer la première fissure de la chrysalide, le futur papillon doit RESPIRER… »

 

« Crisàlida » est une invitation à s’observer, à faire le point sans jugement et pourquoi pas se laisser aller à respirer…

 

Olga Lacroix
DSC07735.jpg